26 août 2016

Les teneurs en polluants des rejets gazeux du mois de juillet 2016.


Résultats des moyennes journalières du mois de juillet 2016 en teneurs des polluants gazeux des fours N° 1 et N° 2 de l'unité d'incinération SETOM/ECOVAL de Guichainville.






Four N°1 juillet 2016

 Four N°2 juillet 2016


Four N°1 :
09 juillet 07h00 dépassement acide chlorhydrique + 19 %

 Four N°2 :
03 au 09 juillet arrêt technique du four.
10 juillet 15h30 dépassement monoxyde de carbone + 54 %
21 juillet 10h00 dépassement acide chlorhydrique + 29 %
21 juillet 10h00 dépassement monoxyde de carbone + 40 %
21 juillet 10h30 dépassement acide chlorhydrique + 472 %


23 juil. 2016

Les teneurs en polluants des rejets gazeux du mois de juin 2016.


Résultats des moyennes journalières du mois de juin 2016 en teneurs des polluants gazeux des fours N° 1 et N° 2 de l'unité d'incinération SETOM/ECOVAL de Guichainville.



Four N°1 juin 2016
Four N°2 juin 2016
 

Four N°1 :
05 juin 12h30 dépassement de l'ammoniac + 5 %
05 juin de 19h00 à 20h00 dépassement fluorure d'hydrogène de + 7 % à + 92 %
08 juin à 19h30 au 10 juin 05h00 arrêt du four.  
20 juin 15h00 dépassement acide chlorhydrique + 32 %
20 juin 15h00 dépassement poussières totales + 156 % 

 Four N°2 :
01 juin de 11h30 à 12h30 dépassement de l'ammoniac de + 10% à 24 % 
05 juin de 11h00 à 11h30  dépassement fluorure d'hydrogène + 103 % à + 168 %
05 juin 17h30 dépassement fluorure d'hydrogène + 27 %
05 juin 20h00 dépassement fluorure d'hydrogène + 55 %
28 juin 03h30 dépassement fluorure d'hydrogène + 29 %

2 juil. 2016

Dans l’Eure, les adhérents du Setom vont déposer un recours contre l’arrêté du préfet.

Extrait    
du 01/07/16.

Chauffage. Le préfet a validé la proposition de la Chambre régionale des comptes d’augmenter les cotisations de plus de 120 %. Le Syndicat mixte pour l’étude et le traitement des ordures ménagères va déposer un recours.

Contre toute attente, le conseil syndical du Syndicat mixte pour l’étude et le traitement des ordures ménagères (Setom) de l’Eure s’est déroulé dans un calme relatif, jeudi soir. On aurait pu s’attendre à ce que la réunion tourne au vinaigre depuis la diffusion du rapport de la Chambre régionale des comptes (CRC) Mais le président, Jean-Michel Maureille, avait posé les règles de bonne conduite dès le départ : « On ne s’étripe pas. On essaie de raisonner tranquillement », a-t-il déclaré d’entrée de jeu.
Le contexte, on le connaît : le Setom affiche un déficit de 2,40 M€. La CRC préconise, pour équilibrer le budget biomasse - qui fournit 80 % de la chaleur à la Ville d’Évreux - une hausse de plus de 120 % des cotisations des collectivités membres. Lundi, le préfet de l’Eure, Thierry Coudert, a validé cette proposition par un arrêté. Le tableau des contributions supplémentaires des adhérents leur a été transmis.
« CHANTAGE »
« La décision de la CRC, en termes d’arithmétique, est assez simple. Mais après ? », interroge le président Maureille. Cette question, nombre d’élus autour de la table se la posent également. « Il va falloir prendre une décision sage pour l’avenir, lâche Gérard Volpatti, président de la Communauté d’agglomération des portes de l’Eure (Cape) et maire de Saint-MarcelOn ne va pas continuer à demander aux adhérents de payer. D’autant que nous, l’argent, nous ne l’avons pas ! Je ne sais pas où l’Agglomération va aller chercher cette somme. »
Gérard Chéron, président de la Communauté de communes du canton de Breteuil-sur-Iton, estime être « prêt à faire un effort » pour renflouer le déficit « mais pas en totalité. Et à condition qu’Évreux fasse aussi un effort. »
C’est en substance le discours tenu par Jérôme Pasco, vice-président du Setom s’exprimant au nom du Pays deConches-en-Ouche : « On irait chercher les 156 000 € supplémentaires à la seule condition que ce budget soit viable à l’avenir et que l’on applique le juste prix. »
Selon Jean-Michel Maureille, le budget biomasse est « équilibrable » à condition que la Ville d’Évreux achète le mégawattheure (MWh) « au juste prix », c’est-à-dire à 34 € et non pas à 26 € comme c’est aujourd’hui le cas. Mais voilà, Guy Lefrand - il n’était pas là jeudi soir et était représenté par Alain Nogarède, conseiller municipal délégué au Chauffage urbain - ne l’entend pas de cette oreille. Pas question pour le maire d’Évreux d’augmenter ce tarif. Au contraire : « Manifestement, on ne s’entend pas. Il n’y a pas de négociation. Guy Lefrand me demande une baisse du prix du MWh et une baisse de production pour 2016 », alerte Jean-Michel Maureille. Le président du Setom fulmine face à ce « blocage. Je n’accepte pas la carte du chantage du ‘‘si c’est trop cher, j’irai ailleurs’’. Nous ne sommes pas dans une foire à tout ! »
En attendant une prochaine rencontre avec les protagonistes du chauffage urbain que sont le Setom, la Ville d’Évreux et son délégataire Thermevra, avant la fin juillet, le conseil syndical a mandaté Jean-Michel Maureille pour contester l’arrêté du préfet auprès du tribunal administratif de Rouen. « Il me semble d’une telle injustice et incompréhension qu’on ne peut pas laisser passer ça ! »
C. R.


25 juin 2016

Les communes du SETOM vont voir leur facture plus que doubler : le budget entre les mains du préfet.


Pour mémoire reprendre nos commentaires du 23 juin 2014 du 6 juillet 2014  et également le 2 août 2014.


Dénouement : le rapport de la Chambre régionale des comptes est une vraie douche froide pour nos finances...une augmentation de 120 %.

La DEPECHE du 24 juin 2016



En complément suivre le lien suivant : 

20 juin 2016

Les teneurs en polluants des rejets gazeux du mois de mai 2016.


Résultats des moyennes journalières du mois de mai 2016 en teneurs des polluants gazeux des fours N° 1 et N° 2 de l'unité d'incinération SETOM/ECOVAL de Guichainville.




Four N° 1 mai 2016

Four N°2 mai 2016

Four N°1 :
02 mai 14h00 à 17h30 arrêt du four.

Four N°2 :
02 mai 13h00 à 17h30 arrêt du four.
10 mai 14h30 dépassement de l'ammoniac + 11 %
10 mai 18h00 dépassement de l'ammoniac + 30 %
10 mai 18h00 dépassement monoxyde de carbone + 20 %
10 mai 19h00 dépassement monoxyde de carbone + 115 %
14 mai 06h00 dépassement monoxyde de carbone + 8 %
20 mai 13h30 dépassement de l'ammoniac + 30 %
22 mai 04h00 dépassement monoxyde de carbone + 18 %
22 mai 06h00 dépassement monoxyde de carbone + 18 %
23 mai 14h30 au 24 mai 08h30 arrêt du four.


19 mai 2016

Mais qui sont les "sénaTUEURS" d'abeilles ?


750 abeilles meurent chaque seconde en France depuis l'apparition des insecticides néonicotinoïdes.

Pourtant,
 
DECOUVREZ les "sénaTUEURS" d'abeilles

Même la date lointaine de 2020 (plutôt que celle de 2018 votée par les députés), a été rejetée par une majorité de "sénaTUEURS d'abeilles" !!!

Il est temps que les sénateurs assument leurs responsabilités. L'opacité entourant les débats semble amener certains élus à se comporter en fidèle porte-parole du lobby agro-chimique.

Face à la surdité démocratique de certains sénateurs, notre devoir est d'informer largement.

Comme vous pourrez le constater nos trois représentants de l'EURE font partie des opposants à la suppression des pesticides défavorables aux abeilles...


14 mai 2016

Les teneurs en polluants des rejets gazeux du mois d'avril 2016.


Résultats des moyennes journalières du mois d'avril 2016 en teneurs des polluants gazeux des fours N° 1 et N° 2 de l'unité d'incinération SETOM/ECOVAL de Guichainville.





Four N°1 avril 2016

Four N°2 avril 2016

Four N°1 :
03 avril 12h30 au 17 avril 12h30 arrêt technique programmé.
26 avril 08h30 dépassement acide chlorhydrique + 3 %
26 avril 08h30 dépassement dioxyde de souffre + 25 %
28 avril 09h30 dépassement monoxyde de carbone + 8 %

 Four N°2 :
10 avril 12h00 au 24 avril 15h30 arrêt technique programmé.
24 avril 16h30 dépassement monoxyde de carbone + 168 %
24 avril 18h00 dépassement monoxyde de carbone + 41 %
26 avril 10h30 dépassement de l'ammoniac + 41 %
26 avril 12h30 dépassement de l'ammoniac + 21 % 
29 avril 12h00 dépassement de l'ammoniac + 11 %